La pole fitness selon une princesse guerrière

Voilà qui porte à confusion.  S’agit-il de pole dance? De pole fitness?  Qu’en ai-t-il du pole art et du pole exotic?  En tant que princesse guerrière de la pole fitness, je me devais d’expliquer ma façon de voir cette discipline qui, selon moi, comporte plusieurs styles.  Quand vous me dites: «J’ai commencé des cours de danse!» Quelles sorte de danse?  Du ballet? Du hip-hop?  De la danse sociale (qui regroupe aussi plusieurs styles), du Jazz? Du Moderne?…. Alors quand on parle de pole, soyez attentif au mot qui le suit, car c’est ainsi que vous comprendrez réellement de quoi il est question.  Moi je vous parle de pole fitness.

Comment ça commencé
Lorsque j’ai décidé d’ouvrir mon studio de pole fitness, j’avais une mission bien précise en tête: défendre mon sport et éduquer la population de ma région.   J’avais tellement été confrontée aux stéréotypes de la danseuse de bar lorsque je disais ouvertement que je pratiquais la pole et ça me dérangeait profondément que l’image que la personne se faisait de moi changeait à partir de ce fait.

Je suis coupable.  Moi-même j’ai eu ces préjugés.  En 2010-2011,  j’entendais parler de plus en plus du pole dance, comme quoi plusieurs femmes, n’ayant rien à voir avec le domaine des bars, se prêtaient au jeu et se mettaient en forme grâce à cela.  La curiosité m’a amenée à l’essayer et la thérapeute en réadaptation physique en moi, a vu tout le potentiel sportif et physique que l’on pouvait acquérir avec une seule barre verticale.  Je suis alors devenue adepte!  Mon expérience à l’institut où j’ai appris puis enseigné, m’emmenait à me questionner sur l’image réelle de la pole.  Étais-je si naïve pour croire qu’il s’agissait d’un sport ou bien c’est seulement parce qu’il s’agissait de ma simple opinion, que dans le fond, la pole dance/fitness c’était toute la même affaire?

Puis les démarches pour que la pole fitness devient un sport Olympique commence à se concrétiser.  Je comprends alors qu’il y a une Fédération Internationale de notre sport, l’International Pole Sport Federation (“Tsé” quelque chose de sérieux!).  Tout se place dans ma tête et j’en tire une conclusion: il existe 3 volets principaux de la pole.  La pole exotic, pole art et pole fitness.  Je comprends aussi (mais je l’avais évidemment déjà constaté), que s’il s’agit d’un sport, il ne s’agit pas que d’un loisir, c’est une discipline à haut risque de blessures.  J’avais toujours l’impression d’être la prof stricte et sévère à l’institut où j’enseignais et je me demandais si je n’en faisais pas trop, si je prenais trop ça à coeur.  Mais non!  Cela a confirmé que j’avais raison d’émettre des cadres et une structure pour diminuer le plus possible le risque de blessures.

Les valeurs qui font la pole dancer que je suis
En démarrant mon entreprise, on m’avait suggéré d’un point de vue marketing, d’établir les 4 valeurs que je voulais transmettre à mes clients.  Ces valeurs vont au delà du marketing pour moi, c’est le noyau central de ce qu’est mon studio.  Oui, éduquer et défendre ma vision de la pole est ma mission, mais ce que la pole m’apporte dans ma vie de tous les jours, je voulais aussi le donner.

Sécurité
C’est la valeur #1 de mon studio.  C’est le mot qui sort le plus souvent de ma bouche quand j’enseigne à mes élèves, quand je forme mes instructrices et quand je défend un point de vu.  La première chose que mes collègues physiothérapeutes m’ont dit lorsque j’ai exprimé mon désir de démarrer l’entreprise: «Ah!  Tu vas nous amener des clients?»  Je me suis alors fait une promesse intérieure, que s’ils avaient des clients qui consultaient à cause du pole fitness, il ne s’agirait pas de ceux qui provenaient de mon studio.  Jusqu’à maintenant, je peux dire que je suis fière.  Oui certains de mes clients ont consulté, mais souvent parce qu’ils avaient d’anciennes blessures ou dans un contexte de prévention de blessures (parce que pousser le corps à bout n’est pas chose à faire et je n’ai pas le contrôle sur cela malheureusement, malgré la sensibilisation dont je fais preuve auprès des élèves).  Tu as mal?  Ça revient chaque fois?  Va voir ce qui ne marche pas avant que tu ne te blesses.  Tu te mets la tête en bas?  Un mouvement à risque de chute?  Tu le fais sans trop le maîtriser?  Mets des tapis.  Non négociable.  Tu veux mettre des talons hauts?  Le règlement l’interdit et de toute façon, si tu savais tous les impacts que de simples talons font subir à un corps, tu comprendrais que d’un point de vu sécuritaire, ce n’est pas ce qui est recommandé.

Confiance
Je trouve important que les élèves puissent avoir confiance en nous, mais qu’elles développent leur confiance en elles.  Cela demande beaucoup de courage et d’humilité de se présenter à son premier cours de pole.  Souvent la prof est assez en «shape», toi tu te sens comme une patate (fait personnellement vécu ici!).  Ensuite, il faut que tu fasses preuve de confiance.  D’abord en toi-même, ensuite à la pole qui doit te supporter et aussi à l’instructrice qui te demande d’exécuter un mouvement (qui te parraît fou!) et qui te persuade que tu es capable d’accomplir cette prouesse.  Bon, la confiance peux s’acquérir de bien des façons, mais ce que je veux montrer aux femmes, c’est que peu importe  l’apparence physique, le corps est capable de faire des choses extraordinaires, des choses dont tu ne te doutes même pas capable. C’est en essayant, même si on a peur, même si parfois on a échoué la fois d’avant, qu’on fini par réussir et être fière de nous.  Il arrive souvent que les clients témoignent des élans plus fréquents de confiance en eux dans leur vie de tous les jours depuis qu’ils font du pole.  Il se rendent compte que la seule barrière qui les empêche de foncer n’existe que dans leur tête.

Authenticité

En ayant confiance en nous, la capacité de s’ouvrir aux autres et d’être fidèle à soi-même est beaucoup plus facile.  De là part mon idée de la «princesse guerrière». Deux termes qui peuvent sembler contradictoires, mais qui pourtant forment un tout.  Nous avons tous nos forces et nos faiblesses.  Nos forces devraient toujours être mises de l’avant et nous devrions toujours tenter d’améliorer nos faiblesses dans le but de devenir, chaque jour, une meilleure personne.  Je vois la «princesse» comme l’enfant qui est en nous, qui parfois a peur, parfois doute, mais la «guerrière» est là pour la prendre par la main et l’amener aux limites de ses capacités, et sans cesse les repousser.
À la pole c’est la même chose.  Une discipline qui demande force, souplesse et coordination, il est rare qu’une personne possède les 3.  On veut toujours pousser ce qui va bien, ce qui est facile, mais pour continuer d’avancer et devenir meilleure, il faut travailler d’avantage la partie plus difficile.  Les élèves se sentent alors vulnérables.  Elles voient les autres réussirent ce qu’elles ne réussissent pas, mais ne remarquent pas qu’elles réussissent parfois ce que les autres trouvent difficiles.  C’est pour cette raison, que je me permets de montrer parfois, moi aussi, ma vulnérabilité.   Je reste la plus humaine possible afin de leur montrer que je ne suis pas parfaite, mais je travaille tous les jours pour devenir meilleure.  Être transparent envers quelqu’un, amène l’autre à faire de même, naturellement, parce si l’autre ose, pourquoi ne pas faire la même chose?  Ils se forment alors des liens entre les élèves et je peux, une fois de plus, constater la beauté de l’être humain.  Elles se sentent à l’aise et laisse aller leur vraie nature.  Elles ne se sentent pas juger, ni critiquer.
Une personne qui affirme qui elle est, réalise ce qu’elle aime/veut/souhaite vraiment et arrive à se sortir de situations qui, pour une raison «X», la faisait sentir mal-à-l’aise, inconfortable qui ne lui ressemblait pas du tout, mais qui l’acceptait tout de même.  Cette personne fait des choix pour elle, qui concorde avec ses valeurs, ce qu’elle aime, ce qu’elle veut et réalise des projets, des rêves.  Il n’existe pas encore de baguette magique pour réaliser nos souhaits,  il faut travailler fort, mais si je peux donner les outils pour que les personnes qui passent la porte de mon studio puissent aller de l’avant dans leurs projets de vie, mon rôle de coach aura été rempli au delà de mon mandat de pole fitness.

Beauté Intérieure
Lorsque la confiance nous amène à l’authenticité, nous pouvons alors constaté la valeur réelle que nous avons.  Je veux que les clientes fréquentant mon studio se sentent belles et femmes, sans devoir recourir à des accessoires comme des talons hauts ou de la lingerie.  Je défend le volet fitness, j’ai établi des règles qui interdisent tout accessoire qui pourrait accorder une nuance à ce que nous faisons.  La société nous met déjà tellement de pression sur ce qu’il faut faire et mettre pour se sentir belle, moi, je veux que la femme se sente belle au naturel, tout le temps, 24h/24h.  Pour que même les journées qu’elle va au dépanneur du coin en bas de pyjama avec une tuque sur la tête, qu’elle puisse quand même se dire: « Je me fou de ce que tu penses de moi, je sais ce que je vaux.  Je suis une princesse guerrière!  Tasse-toé de là!»

Conclusion
Les valeurs que véhicule la pole fitness se rapprochent des miennes: La sécurité avant tout, avoir confiance en soi, en nos capacités réelles avec ce que la nature nous a donné, se permettre d’être soi-même et sentir que nous sommes une bonne personne, mais aussi une belle personne, sans accessoire, sans artifice.  La vrai vie, dans les moments difficiles, mais aussi dans les moments de joies a tellement plus de valeur quand les artifices n’y sont pour rien.

Ma façon d’éduquer la communauté autour de moi, est de démontrer que, par la pole fitness, des femmes et des filles (car oui je donne aussi des cours pour les enfants) arrivent à se surpasser, pas seulement dans les cours, mais dans leur vie de tous les jours, qu’elles en sont fières et qu’elles se permettent de se sentir belles et appréciées pour qui elles sont vraiment.

Si tu a envie de pousser tes connaissances plus loin sur la pole fitness, visionne ce vidéo qui explique pourquoi dire: «Je ne fais pas ça!» n’est pas une excuse valide pour ne pas essayer la discipline.

Prêts à vous inscrire?

Pin It on Pinterest

Share This